•  

    Couverture Des îles dans l'histoire

     

    Titre: Des îles dans l'histoire

    Auteur: Marshall Sahlins

    Parution: 1989

    Genre: Essai Anthropologique



    Résumé:Les sciences humaines ont souvent accepté comme allant de soi l'opposition entre structure et histoire? C'est à en définir les termes et à remettre en cause leurs rapports que s'emploie Marshall Sahlins. Les Iles dans l'histoire, ce sont celles du Pacifique – Hawaï, Fidji, Nouvelle-Zélande – qui sont tardivement entrées dans notre histoire. La découverte a contraint brutalement les insulaires à confronter leur culture à l'irruption des Européens. Cette rencontre, dont le capitaine Cook a été le symbole triomphant et malheureux, est au cœur de ce long voyage. L'analyse anthropologique fait apparaître que les événements historiques ne sont compréhensibles que si on les replace dans un ordre culturel préexistant, en même temps qu'une conception du monde peut être tout entière ébranlée par un événement inattendu. Les habitants des îles du Pacifique ont dû ainsi interroger leur passé pour penser leur avenir. C'est l'occasion, pour Marshall Sahlins, de faire éclater le concept d'histoire au moyen de l'expérience anthropologique de la culture.


    Mon avis:Marshall Sahlins propose de retourner sur un des événements majeurs de l'anthropologie: l'assassinat du capitaine Cook à Hawaï. Il nous propose une nouvelle grille de lecture, en réintroduisant une partie de cette histoire qui fut oubliée par les chercheurs du passé. Son ouvrage commence par une petite ethnographie du peuple hawaïen, ce qui nous permet, de mieux comprendre l'un des plus grands malentendus productifs de l'histoire. Un ouvrage d'une grande simplicité avec une touche d'humour, ce qui n'est pas commun dans le milieu scientifique. Un très belle plume, claire et structurée, qui nous replonge au cœur de l'événement. Un lecture classique, sans difficulté, mais sans grande révélation (pour ceux qui ont étudié cette histoire). En tout cas, si vous ne connaissez pas cette drôle d'histoire, je ne peux que recommander cet ouvrage qui vous la racontera avec un ton léger , tout en restant dans une rigueur scientifique intransigeante.

     

     

    Ma note:  http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    Si vous souhaitez discuter de ces théories (besoin d'aide pour un cours, partage d'articles, avis) avec moi vous pouvez toujours m'envoyer un message à: murmuredufeu@gmail.com

     

    Bien à Vous 
    ❦Murmure du Feu❦


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine 

     

    Titre: Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes

    Auteur: Paul Veyne

    Publication: 1992

    Genre: Essai



    Résumé: L'objet réel de ce texte est de montrer que la question qu'il pose, en dernière instance, n'a pas de sens. C'est que la poser est implicitement se ranger dans la descendance de Fontenelle et des hommes du siècle des Lumières, confrontant les dits avec les faits. Mais, précisément, cette question-là n'a pas de sens pour un ancien ; et, comme l'a montré Foucault, la vérité elle-même est historique. Autrement dit, l'idée de vérité a évolué. Paul Veyne compare volontiers la vérité d'un moment à un récipient ou, plus abstraitement, à un programme : c'est dans le cadre du programme que la question : est-ce vrai ? est- ce faux ? se pose. Quant au récipient-programme, il est lui- même le fait d'une création. Enfin, il ne serait pas juste de penser qu'en un même moment, tous ont le même programme de vérité, voire que chez un même sujet n'est mis en oeuvre qu'un programme (on peut ne pas croire au fantôme et néanmoins en avoir horriblement peur). Telle est l'arête intellectuelle de ce livre, donnée par approches successives au long d'une investigation sur les textes les plus divers : d'Aristote et Pausanias à Cicéron et Eusèbe.



    Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes Paul VeyneMon avis: Derrière ce résumé inondé de références scientifiques dans le domaine des sciences sociales, je trouve un ouvrage comportant un message intelligible pour celui qui saura le lire avec attention. Paul Veyne part d'une question simple: «les grecs ont-ils cru à leurs mythes?» pour nous amener au cœur d'une réflexion sur la vérité et je dirais même la limite de la fiction (en temps qu'image nécessaire à la compréhension d'un fait).

    Dans un premier temps, Veyne s'attaque aux mythes. Dire que les grecs ont cru à leur mythe est aussi difficile que dire que nous croyons tous en Dieu par exemple. Le terme croire est à redéfinir. Mais comment les mythes ont-ils pu dominer pendant deux siècles? C'est parce que les grecs avaient un regard rationnel sur ces derniers. Les mythes étaient à la base de la structure, ils avaient un rôle: expliquer l'ordre social. Dès lors, les moments les plus féeriques peuvent être acceptés sans pour autant être considérés
     comme réels. En d'autres termes, ils savaient faire la différence entre les moments de pure ficion et et la vérité. On peut alors s'interroger sur la notion de vérité. Qu'est ce qu'est la vérité?La vérité c'est un ensemble de vérités différentes qui varient selon les croyances des autres, ainsi elles se livrent une joute sans merci, pour essayer de
     dominer. Donc certains croyaient aux mythes comme d'autres retenaient les événements historiques et les personnes qui y ont joué un rôle. D'ailleurs, on remarque que même si le mythe était considéré comme des fables pour bonnes femmes, tous étaient pratiquement d'accord sur le fait que les héros aient existé, à l'inverse des dieux, concept plus abstrait pour la population qui alors se détourne d'eux. A choisir, c'est plus simple de croire en un humain qui à un caractère qui le rend exceptionnel, plutôt qu'en un dieu surpuissant qui autrefois coexistait avec les hommes...

    Bref, je ne vais passer ma vie sur un résumé, surtout que je possède une fiche de lecture de 7 pages sur le sujet...Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes Paul Veyne

     Ce que je décris n'est vraiment qu'une partie du livre, elle est très simplifiée et ne rend pas compte de toute la réflexion qui s'articule autour de cette question qui parait anodine. En ouvrant ce livre, je pensais, comme la plupart du commun des mortels, que les grecs avaient une réel croyance en leurs mythes, qu'ils rendaient des cultes aux dieux, etc. Bien plus que cela, j'ai appris à reconnaître les différents degrés de croyance et de vérité. J'ai renforcé mes connaissances dans le dialogue entre l'histoire et l'ethnologie. Les mythes sont une base de la société grecque, pourtant ils sont sans arrêt contestés, critiqués, et même retravaillés. Ils sont un corollaire indispensable à la société, quand bien même ils peuvent paraître incohérents et contradictoires. Ce qui nous amène à voir comment l'homme dépasse ce caractère tangible et par ce même procédé renforce sa croyance en l'objet même qui fut au début pointé du doigt comme anormal.

     

     

    J'ai découvert un très bon chercheur et je ne manquerai pas de lire d'autres thèses de sa part.

     

    Ma note:  http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    Si vous souhaitez discuter de ces théories (besoin d'aide pour un cours, partage d'articles, avis) avec moi vous pouvez toujours m'envoyer un message à: murmuredufeu@gmail.com

     

    Bien à Vous 
    ❦Murmure du Feu❦


    votre commentaire
  • http://img.livraddict.com/covers/198/198986/couv11774138.jpg

    Titre: Riquet à la houppe

    Auteur: Amélie Nothomb

    Genre: Contemporain

    Publié en 2016

     

    Consigne: Lire un livre de la rentrée littéraire

    Résumé: "L'art a une tendance naturelle à privilégier l'extraordinaire." Amélie Nothomb

    Mon avis: Je m'étais dit: allez, pour ce mois de septembre, tu vas lire un autre livre qu' Amélie Nothomb! Mais le charme d'Amélie m'attrapa encore et malgré ma bonne volonté cette revisite du fameux conte Riquet à la Huppe a capturé mon coeur...

     

    Ce n'est pas le roman le plus excentrique d' Amélie, mais on retrouve comme toujours sa plume bien particulière. J ai beaucoup aimé les petites allégories sur ses anciens livres, glissées dans chaque chapitre du roman. J'aime beaucoup l'exploitation de la dualité dans ce roman. Les deux héros sont opposés dans les extrêmes : Trémière est la plus belle d'entre toutes alors que Riquet est la laideur la plus monstrueuse. C'est très intéressant de voir comment cette simple différence de physique perturbe la vie de nos héros. Finalement; il n'y a que les gens communs qui s'en sortent bien, puisque dès que l'on sort de cette normalité, on devient cible de moqueries, jalousies... Nous avons aussi la dualité entre l'intelligence et la stupidité, mais je la trouve moins prégnante, car Trémière, qui semble stupide, a un regard qui, pour moi, est d'une grande maturité sur le monde, ce qui rend l'enfant doté d'une intelligence presque aussi comparable que celle de Riquet . Mes passages préférés sont ceux où l'on parle des bijoux. La poésie qu'elle crée autour de ses objets dépasse largement la valeur marchande que beaucoup leur accordent. Ce sont des objets qui nous sont liés, d'un lien d'amour qu'on doit aimer et porter avec grâce, sinon la pierre se fâche et déteint. L'allégorie entre l'oiseau et la liberté et aussi très intéressante, mais, n'étant pas friande de ces jolis animaux, ces passages m'ont moins touchée.

     

    Pour finir, j'ai bien aimé ce livre, mais je ne le considère pas comme fabuleux. Néanmoins, j'apprécie que pour une fois : ça se finisse bien ! À l'image des contes de fées que j'adore.

     

     

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A Lire Si Vous Aimez:

    - Les histoires dichotomiques

    -Les contes de fée

    - Les oiseaux

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     

     

     


    votre commentaire
  • Titre:Prétonille

    Auteur:Amélie Nothomb

    Genre:contemporain

    Année: 2014

     

    Résumé: « Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »

     

    Mon Avis: Amélie Nothomb raconte dans ce roman, l'histoire d'une amitié aussi pétillante que le champagne. Par des allégories et des métamorphes, elle explique sa passion pour ce vin d’exception. C'est un jeux dangereux aussi fatal que revigorant. Sous une plume humoristique on retrouve avec élégance le style si particulier de l'auteur. Une histoire qui aurait pu être banale, mais qui ne l'est en rien. Pétronille incarne la convigne idéale, mais également une amie des plus redoutable. A l'image de ce breuvage mystérieux, elle fera vivre à notre chère Amélie aussi bien des situations des plus dévergondées, que des moment d'envoléeq spirituelles.

    Ce roman  (vous l'aurez compris) tourne autour de l'ivresse et de son effet sur la vie de ceux qui se prennent à son jeu. Ainsi, pour celui qui s'y perd, elle devient un expérience aussi enrichissante qu'une traversée dans le désert: une redécouverte des sens, et du monde, et de soi.

    Mais comme pour toute chose de la vie, il y a un risque, et ici, l'un des plus grand: la mort. Telle la roulette Russe, tout peut basculer en un mauvais pas, une flûte de trop, une gorgée de trop... Alors; comme Pétronille, seriez-vous prêt à tenter le jeu chaque nuit, ou feriez-vous comme Amélie et avec prudence, et méfiance?

    Un bon moment, à lire, comme une bonne coupe de champagne, c'est un bon cru, mais hélas pas un des meilleurs. Il est poétique et vivifiant. Nous nous évadons néanmoins à l'image de tous les livres d'Amélie Nothomb.

     

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A Lire Si Vous Aimez:

    - Les histoires tordues

    -Le champagne

    - Amélie Nothomb

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦


    votre commentaire
  • Orgueil et Préjugés de Jane Austen

     

    Titre: Orgueil & Préjugés

    Auteur: Jane Austen

    Publication: 1813

    Genre:Classique/Amour

     

    L'histoire: Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

     

    Orgueil et Préjugés de Jane AustenMon avis: Orgueil et Préjugés est certainement une des histoires d'amour les plus connues! Je suis obligée de lire, enfin, cette histoire que j'aime tant! Les films nous font souvent découvrir des œuvres littéraires. Mais parfois ils nous gâchent entièrement le plaisir de le lire! Je connais tellement les tenants et aboutissants de l’œuvre que je n'y trouve absolument aucun plaisir à la lire. Les adaptations sont si bien faites, que je connais les dialogues et toutes les situations avant que mes yeux ne se posent sur les pages. En d'autres termes, je me suis ennuyée. Pourtant, ce n'est pas la faute de Jane Austen, son style est si merveilleux, si sophistiqué et plaît à toutes les jeunes filles. Mais je connais trop cette œuvre. C'est vraiment dommage, mais je pense que je n'aurais peut- être pas lu cet ouvrage si je n'avais jamais vu autant de films ou séries inspirées de ce roman.

     

    Au niveau des personnages, j'adore madame Bennett si excentrique, si stressés. Elle parait un peu folle tellement Orgueil et Préjugés de Jane Austenelle gémit et se plaint chaque jour. C'est un personnage vraiment comique qui donne un peu de fraîcheur à l'histoire. Élisabeth, notre chère héroïne, est vraiment la caricature de la jeune fille amoureuse: rebelle, mais pas trop, elle souhaite ne pas décevoir ses parents mais, au plus profond d'elle-même, rêve de liberté. Elle est d'une écoute attentive et un peu philosophe. Elle n'hésite pas à dire sa pensée, parfois au-delà de la convenance et c'est ce côté farouche qui attire tous les prétendants. Mr Darcy ou bien la figure masculine qui fait rêver encore aujourd'hui., le beau garçon, mystérieux, silencieux avec ses manières existe. Bref, il est le personnage qui se balade avec une pancarte sur laquelle est écrit: «Je suis parfait, épousez moi». Pourtant c'est un personnage énervant quand on y pense. Avec ses leçons de morale, son" je suis supérieur à tous et je le montre bien". On a vraiment du mal à croire que ces derniers vont finir par tomber amoureux l'un de l'autre tant ils sont différents. Bien sûr, c'est ce qui fait toute l'histoire. Mais c'est vrai qu'en y regardant de plus près, ce sont des personnages détestables et prévisibles, pourtant on y trouve un charme et on ne peut que s’attendrir dans cette histoire d'amour.

     

    C'est un classique et un bon classique. Il contient tout les codes d'une histoire d'amour réussie. La preuve est, que Orgueil et Préjugé fait trembler encore le public.

     

    Citation:

    "Les idées se pressent sous ma plume si abondantes que je n'ai même pas le temps de les exprimer. C'est ce qui explique pourquoi mes lettres en sont quelquefois totalement dépourvues."

    "A ceux qui ne changent jamais d'opinion, il incombe particulièrement de bien juger du premier coup."

    "L'orgueil relève de l'opinion que nous avons de nous-mêmes, la vanité, de ce que nous voudrions que l'on pensât de nous."

    Jane Austen Pride and Prejudice Gift Mousepad by aliceflynn

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A Lire Si Vous Aimez:

    -Les histoires d'Amour

    -La société anglaise du XIX

    -Mr Darcy!

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦


    votre commentaire