• Lolita de Vladimir Nabokov

    Résultat de recherche d'images pour "lolita livre"

    Titre: Lolita

    Auteur: Vladimir Nabokov

    Année: 1955

    Edition: Folio

     

    Résumé : Humbert Humbert est en prison pour meurtre. Il raconte tout ce qui l’a conduit jusqu’ici. De son enfance avec son premier amour à sa rencontre des dizaines d’années plus tard, avec Dolorès Haze, une «nymphette» de 12 ans. Humbert est subjugué par la jeune fille et accepte même d’épouser la mère de Dolorès pour rester près d’elle. Jusqu’au jour ou, la «Grosse Haze» comme la surnomme Humbert découvre la vérité et meurt accidentellement. Commence alors un long voyage en tête à tête entre Humbert et l’adolescence.

     

    Mon avis : Quel livre! C’est un coup de cœur. Lolita est sans doute l’œuvre la plus connue de Vladimir Nabokov. L’histoire raconte celle d’un homme. Humbert Humbert emprisonné pour meurtre. Dans les derniers jours de sa vie, il rédige ses mémoires, explique son crime, son passé. Il est tombé fou (et c’est le cas de le dire) amoureux d’une jeune fille dont il était le précepteur Dolorès Haze, alias Lolita. 

     

    La psychologie d’un personnage

     

     Nabokov à travers les écrits de son personnage, nous fait littéralement entrer dans la tête de Humbert, Homme amoureux, dévoré par sa passion, il partage dans son récit tous les déboires que cet amour a fait naître en lui. Lecteur averti, le succès que connait l’ouvrage est dû à son thème principal : la pédophilie. Humbert est conscient d’être un pédéraste, et ne cherche pas à lutter contre. Il désire Lolita plus que tout, et va tout orchestrer pour garder auprès de lui sa «nymphette». Usant de ruse, Humbert Humbert glisse doucement, mais surement du poète amoureux à celui d’un monstre odieux. Il va même jusqu’à épouser la mère mourante de la jeune fille pour pouvoir rester dans sa vie. 

     

    Un livre qui choc

     

    Lolita est un livre choquant et à la fois dérangeant. Ce qui est paradoxal, c’est que même si l’ouvrage condamne la pédophilie ce n’est absolument pas le point de départ du scandale. En effet, Lolita est sortie en 1955, une époque où il n’était pas rare de voir encore des jeunes filles de 15 ans mariées à des hommes de 40 ans. Ce qui avait choqué, était les scènes sexuelles et incestueuses. Vladimir Nabokov réinvente ces scènes en crescendo avec toujours plus de détails. Aujourd’hui, les critiques abordent tout le problème de la pédophilie. Un thème qui nous agace, par cela même que nous condamnons (à juste titre et forte heureusement) cela. Ainsi, le livre Lolita est d’une actualité dérangeante. Le lecteur est scandalisé des sentiments qu’Humbert éprouve pour cet enfant, car notre morale nous apprend que c’est anormal et interdit. Et pourtant, si monstrueux qu’il soit, les déclarations d’amour d’Humbert en font une figure attachante. Ce sentiment de pitié qui est suscité permet au lecteur d’achever sa lecture qu’importent les actions délirantes mises en place par son personnage principal. 

     

    Lolita ou l’attrait d’une femme


    Dolorès, chère Dolorès, que penses-tu de cette aventure
    ? Quel a été ton rôle dans cette histoire? Étais-tu aussi aguicheuse que le décrit ton beau-père? Aimais-tu ce regard qu’il portait sur toi, cette relation? L’expérience est racontée par Humbert. Toutes les réactions et les dialogues entre lui et sa nymphette ne sont issus que de son souvenir. Lolita y est dépeinte comme consentante ou du moins qu’elle sait ce qu’elle représente pour Humbert. Elle s’en amuse et jouit de son pouvoir de séduction. Elle fait partie de cette danse amoureuse dont souffre Humbert. Mais est-ce bien la vérité? Nous n’en serons rien. Ainsi, le roman nous interroge toujours sur le point de vue adverse. Lolita était-elle aussi joueuse que le décrit Humbert? Où est-ce une fois de plus les délires d’un vieil homme qui se persuade pour garder un tant soit peu de morale dans ses actions? Dans tous les cas, un voile de mystère se pose sur la nymphette, laissant aux lecteurs le soin de son interprétation. 

     

    Conclusion : Vous l’aurez compris, ce qui fait la puissance de cet ouvrage est la profondeur des personnages qu’il met en scène. La force et la poésie de cet amour interdit qui déchire le cœur d’Humbert et son lecteur. Ce sentiment de pitié de révulsion et d’envie nous fait dévorer cet écrit d’une seule lecture. Nous sommes liés à Humbert comme il est lié à nous. Nous sommes le miroir de sa raison et il est l’incarnation de nos pulsions les plus abjectes. 

    Un livre qui aborde l’un des sujets les plus importants et qui ne cesse de grandir avec l’évolution de nos mœurs. Il est et demeure un classique qu’il convient de lire, pour se rendre compte apprendre et condamner et aider ceux qui souffrent comme lui. Pour que tout enfant ne devienne jamais la Lolita de quelqu’un. 

     

    Aenor

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :