• Faërie de Raymond feist

    Titre: Faërie

    Auteur Raymond E. Feist

    Genre: Fantasy

    Prix: 9 à 22 euros selon les éditions

     

    Consigne: 12) Un livre avec du bleu sur la couverture

     

    Faërie de Raymond feistL'histoire: La vieille ferme isolée dans les bois les avait séduits. La maison était splendide et étrange. Phil et Gloria pensaient trouver le calme après la vie agitée Hollywood, derrière les portes des maisons anciennes, sous les ponts perdus au fond des bois, se cachent souvent des êtres magiques, des forces obscures, et la maison du vieux Kessler ne fait pas exception. Les enfants du couple sont les premiers à y être sensibles. D'abord les jumeaux, qui y voient la présence des fées et du vieux peuple des légendes ; ensuite leur fille, dont la beauté attise le désir d'êtres plus inquiétants... Jusqu'à ce qu'ils deviennent tous les jouets de puissances inconnues, des pions dans une guerre éternelle et sanglante.

     

     

     

     

     

    Faërie de Raymond feistMon avis: Ce ne fut pas une lecture désagréable. Nous suivons le quotidien d'une famille qui a déménagé récemment d'Hollywood afin de vivre une vie plus paisible. Tout se passe bien jusqu'à ce que d'étranges événements viennent déranger la pérennité de la petite famille. Ce livre ne pouvait que m'attirer, puisqu’il fait implicitement référence à des fées de par son titre, mais aussi parce que le lieu: une ferme éloignée de tout m'a rappelée la première nouvelle de Ian Mc Donald dans Roi du matin, Reine du Jour. J'ai beaucoup apprécié le style de Raymond E. Feist, il est simple mais efficace. Je trouve que Faërie est un bon livre. J'ai trouvé que les éléments mettaient beaucoup de temps à se mettre en place. Cela ne me gêne pas de suivre le quotidien d'une famille, j'adore ce genre d'histoire mais je trouve dommage qu'avant d'avoir «le grand final» la présence des créatures magiques ne soit pas très exploitée. Les seules fois ou les personnages les rencontres enfin, ils sont prit de fascination de désirs sexuels très prononcé mais bien souvent il ne leur arrive qu'une mésaventures avant de retourner à la vie normal. Tout en oubliant leurs rencontres avec eux! Cela donne de l'intrigue certes et un peu de suspens voir de tension, mais tout cela est vite écrasé par la vie ordinaire. J'ai trouvé le vocabulaire et les créatures qui sont présentes très recherchés: Il se sert vraiment du folklore irlandais pour écrire son livre. D'ailleurs j'ai pu mettre à compétences les savoirs acquis durant la lecture du Vrai visage des fées de Katherine Quénot. Les références au songes d'une nuit d'été de Shakespeare m'ont beaucoup plus, surtout qu'elles se fondent à l'histoire. Comme si Shakespeare devenait un des personnages du roman.Il découvre ces créatures maintes années avant et il laisse un trace écrite qui traverse le temps, mais personne n'y croit jusqu'à ce que nos héros rencontrent tous ce peuple décrit. C'est très regrettable que ce roman traîne dans la longueur car le final est éblouissant et captivant. Surtout que l'auteur joue avec nos peurs ancestrales et ça c'est génial. J'en garde un bon souvenir et je pense lire prochainement Le magicien un des livres de Raymond E. Feist que le vendeur m'a recommandé (qui d'après lui est bien mieux que Faëries).

     

    Citations:

    « Là dehors, tout n'est que mystères et merveilles, et tout est caché par une magie si puissante que votre science ne peut la décrire Notre histoire nous apprend ce qui est arrivé quand nous avons débarqué en Irlande: comment nous avons découvert les Firbold et les Tuatha De Danann vivaient déjà sur cette île,et comment nous leur avons arraché cette terre. Les Anglais et leurs enfants, les Américains se sont trop détachés de leurs racines celtiques et ils ont oublié l'Ancien Savoir, celui qui nous guidait avant que l'église ne soit venue nous sauver.» ~ Barney

     

    « Tu vois seulement ce que nous désirons que tu voies, enfant de sang mortel. C'est notre volonté qui dicte notre forme. Et dans celle-ci j'aurais pu prendre ta sœur si je l'avais souhaité.» ~ Thomas.

     

    « Lueur, viens-tu de loin? Lueur vient-tu de près?

     Viens-tu de la chandelle ou vient-tu de l'étoile?

     Tu ne vois ce que tu veux, tu vois ce que tu crois,

    Mais trouves-tu l'eau douce avant de l'avoir bue?

    Qui peut distinguer la vérité de l'illusion?

    Quand l'homme peut-il croire ce que disent ses yeux?

    Ne crois pas, mon ami, à tes sens de mortel,

    Car notre nature se rit de toutes les barrières

    Qui séparent le vrai de tous les faux-semblants

    Et nous retournons à la vérité... ou au rêve.»

     

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A lire Si Vous aimez:

    -Les fées

    -Les histoires de société secrète

    -Les histoires de famille

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Titre: Histoires Extraordinaires

    Auteur: Edgar Poe

    Édition: Livre de Poche

    Genre: Horreur/Fantastique

     

    38) Un livre emprunté ( dans une bibliothèque ou à quelqu'un)

    Résumé: "Edgar Poe aime à agiter ses figures sur des fonds violâtres et verdâtres où se révèlent la phosphorescence de la pourriture et la senteur de l'orage." Baudelaire 

    Cet ouvrage est un recueil de nouvelle qu'Edgar Poe a écrit tout au long de sa carrière. Je vais donc donner des avis sur les différentes nouvelles qui le compose. Compte tenue du nombre de celles-ci j'essayerai d'être la moins exhaustive, tout en donnant un avis analytique et recherché.

     

    Double Assassinat Dans la rue de Morgue: Le titre annonce la couleur, il s'agit d'une enquête. J'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans cette histoire. J'ai pris peur car arrivée au tiers de la nouvelle je n'arrivais toujours pas apprécier le roman. En effet, le livre s'ouvre sur une petite réflexion sur le jeu et les stratégies d'analyse que nous employons chaque jour. Bien que cela fut écris afin de créer une ambiance, le charme n'a pas opéré pour moi. Ensuite les protagonistes nous sont à peine décrit, on a pas vraiment le temps de s'attacher à eux que l'on plonge directement dans la scène de crime. Là je m'intéresse un peu plus, les détails sont extrêmement précis et Edgar Poe nous donne tous les indices pour résoudre nous même l'enquête (et les passionnés adoreront cela). Bien que cela ne soit pas de mon goût, je trouve le procédé réussi, on ressent la même perplexité qu'un enquêteur sur les lieux d'un meurtre. On a l'impression d'être nous même sur les lieux à récolter les indices et témoignages des gens. Enfin arrive le moment pour nos héros de raisonner et de résoudre cette énigme qui commence déjà à nous travailler, d'autant plus qu'elle est énigmatique et semble surnaturelle. Les arguments sont bien agencés et semblent logique. Pour finir j'aimerai donner mon avis sur la résolution de l'enquête alors ceux qui n'ont pas lu veuillez passer à la critique suivante. [Spoil] La fin est remarquable, j'aime vraiment l'alliance entre le fantastique et le réel. Un Orang-outang qui aurait commis le meurtre dans un moment de frayeur et de folie. Il est surnaturel car sa méthode est presque réfléchie comme celle d'un humain, et rationnelle car un animal aurait pu vraiment commettre un meurtre. Et j'aime beaucoup cette alliance des deux. [Spoil] ★★★★★

     

    La lettre volée: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png  On retrouve nos chers héros, qui doivent résoudre à nouveau une enquête. On a toujours le même procédé;une journée banale puis l'entrée de l'enquête, la description des faits. la résolution est un passage sur nos stratégies d'analyse face à une situation. Je pense que ce schéma se retrouvera dans toutes les nouvelles. Cela dit, l'histoire est plaisante. La description des policiers qui fouillent toutes la maisons sans rien trouver, rends compte d'un comique de situation qui m'a bien fait rire. [Spoil] Je me suis doutée de la résolution de l’énigme, car ce procédé est souvent repris dans les films, mais je suis sure qu'à l'époque d'Edgard Poe elle a surpris les lecteurs. J'aime bien savoir que les choses que nous cherchons sont souvent sous notre nez, comme si inconsciemment dès qu'on recherche quelque chose on en oublie de regarder dans ce qui nous semble trop évident alors que c'est souvent la clef de notre réussite...[Spoil] ★★★☆☆

     

    Le scarabée d'or: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png Un mystérieux scarabée est retrouvé par William Legrand, un ami de notre héro. Depuis que ce dernier l'a en sa possession, son comportement est étrange. Son état inquiète ses proches, qui le pensent aliéné. Cette petite histoire aux allures d'aventure de pirate, m'a tout simplement captivée. [Spoil] J'adore le moment où William démontre comment il a trouvé le trésor et comment il a déchiffré le message codé pour y parvenir. Poe devait avoir une sacrée connaissance des mathématiques et de la logistique pour nous proposer un message aux allures de multiplications. Je suis impressionnée du génie de cet auteur, qui rend un tâche aussi complexe aussi simple qu'un jeu. [Spoil]. ★★★★★

    Le canard au ballon:  http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png Ce récit ne m'a absolument pas touchée, je l'ai trouvé sans intérêt et d'un ennui... On passe 10 pages à nous raconter, avec de beaucoup de détail comment est construit un ballon volant, puis les 10 autres pages à parler d'un voyage qui n'a rien d'extraordinaire. Je pense que c'est une question de goût, car je m'intéresse peu à la mécanique, je n'ai donc tout simplement pas aimé. ★☆☆☆☆

     

    Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png Bien qu'étant une des histoires les plus fantastiques du livre, car celle ci parle d'une épopée incroyable. C'est l'une des histoires qui m'a le plus ennuyée. Pourtant les décors décrit sont superbe est Hans Pfaall est un personnage un peu fou, survolté comme je les aime. Mais pour une certaine raison l'histoire ne m'a tout de même pas transportée et elle a freinée ma lecture pendant presque deux semaines, si bien que j'en garde un souvenir âcre. ★★☆☆☆

     

    Manuscrit trouvé dans une bouteille http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png :Impressionnant, une histoire brève mais terrifiante. J'ai tout aimé dans cette histoire, ces marins capturés par l'océan et qui se battent entre la vie et la mort. Nous ne savons pas si ils sont en vie, ou mort, sont-ils des fantômes? Seul notre héro erre dans ce navire figé. Un bon moment d'angoisse et de peur. Une chute qui m'a coupée le souffle. ★★★★★

     

    Une descente dans le Maelström: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png Nous continuons dans les récits de voyage imprévu et fantastique. Je commence à m'habituer à ce style un peu pompeux, mais très beau, et je sens venir avec tristesse les derniers nouvelles d’Edgard Poe. Cette fois ci, un homme vieux d'apparence, nous raconte sa fabuleuse aventure durant un tempête connue sur le nom de Maelström. Comme d'habitude l'univers marin n'est pas ce que je préfère le plus, mais les décors sont bien d'écrits et on passe un bon moment. ★★★☆☆

     

    La vérité sur le cas de M.Valdermar: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png  Un savant raconte ce qui c'est passé lors d'une expérience magnétique troublante. Une histoire fantastique, captivante. Je suis vraiment impressionnée pour le coup, c'est très imaginatif, révolutionnaire! J'aime beaucoup l'idée et je ne souhaite entrer dans les détails car elle vaut vraiment le détour. ★★★★★

     

    Morella & Ligeia [ http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png  & http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png sont deux nouvelles assez similaire. Deux femmes connaissent un dessin tragique et leur compagnon dans leur malheurs sont témoins d’événements étranges et exceptionnels suite aux décès de leur amante. Là on trouve du fantastique comme je l'aime . J'aime beaucoup le Edgard Poe amoureux. À ce titre en cherchant une image pour cette article je suis tombée sur un fabuleux dessin réalisé sur «Déviant art» donc je ne me prive pas de vous transmettre le liens tellement j'ai aimé ces dessins. ★★★★★

     



    Metzengerstein: Un final un peu décevant pour ce livre, mais une histoire très originale. Mais après Morella et Ligeia elle ne faisait pas le poids. ★★★☆☆


    Pour conclure: j'ai eu une vraie évolution durant ma lecture. Au début je n'appréciais pas beaucoup le style d'Edgar Poe, mais au fur et à mesure j'ai adoré et je comprend pourquoi on m'a prêté ce livre. En effet dans Morella & Ligeia j'ai vraiment eu l'impression de retrouver T.Gautier auteur que j'ai récemment découvert et adoré.

     

    Citation:

     

    «toutes choses sont bonnes ou mauvaises par comparaison. Une suffisante analyse démontre que le plaisir, dans tous les cas, n'est que le contraste de la peine. Le plaisir positif est une pure idée. Pour être heureux jusqu'à un certains point, il faut que nous ayons souffert jusqu'au même point. Ne jamais souffrir serait équivalent à n'avoir jamais été heureux.» - révélation magnétique p363

    Moyenne:http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

    A lire Si Vous aimez:

    - Les Histoires Extraordinaires

    - Les Voyages

    -les Histoires d'horreurs

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     

     

     


    votre commentaire
  • Livre 1: L'été de Albert Camus

    Titre: L'été

    Auteur Albert Camus

    Édition: Folio

    Prix: 2 euros

     

    Correspond à la consigne: 2) Un livre avec un titre en rapport avec l'été

    Résumé: Qu'il suive le fil d'Ariane sur les traces du Minotaure pour évoquer Oran et ses alentours, qu'il revisite le mythe de Prométhée à la lumière de la violence du monde moderne, ou qu'il rêve à la beauté d'Hélène et de la Grèce, Albert Camus nous entraîne tout autour de la Méditerranée et de ses légendes.

    Un court recueil de textes lyriques et passionnés pour voyager de l'Algérie à la Grèce en passant par la Provence.

     

    Livre 1: L'été de Albert CamusMon avis: Quoi de mieux pour ce défi de l'été que de commencer par un ouvrage dont le titre est justement l'Été? Je suis un peu surprise je m'attendais vraiment à quelque chose de différent. En effet en voyant le résumé je pensais avoir une réécriture des mythes antiques dans une version moderne, Or il s'avère que l'ouvrage est plutôt une réflexion, une critique qui est à mi-chemin entre la poésie et la prose. Bref c'est une œuvre littéraire qui s'attaque au lyrisme. Nous avons des description de lieu de vie notamment des villes et du quotidien des personnes. Tout est calme tout est lent comme l'été. Albert Camus cherche à nous décrire la beauté de ce qui nous entoure. Les textes ont bien sûr des références antiques très visible. Malgré que ce texte soit d'une beauté d'expression, je n'ai pas été très touchée par cette preLivre 1: L'été de Albert Camusstation de l'auteur. J'aime pourtant Albert Camus. Contrairement à beaucoup et j'ai lu La Peste et non L'étranger (pas encore). Et j'avais adoré. Cette œuvre me laisse plus perplexe... En effet je pense que Albert Camus a testé un nouveau style qui comme je le disais est très proche de la poésie tout en restant romanesque. Je n'ai pas accroché à cette œuvre même si je dois avouer que les textes sont beaux, mais trop ennuyeux à mon goût. D'ailleurs je pense que le mieux et de l'écouter ou de le lire à autre voix. Mes nouvelles préférées sont: Petit Guide pour des villes sans passé, La mer au plus près et L'énigme. J'attends avec impatience de lire l'étranger pour réellement me positionner sur cet écrivain.

     

    Citation:

     

    «Déjà pourtant, le soleil, le vent léger, la blancheur des asphodèles, le bleu cru du ciel tout laisse imaginer l'été, la jeunesse dorée qui couvre alors les plages, les longues heures sur le sable et la douceur subite des soirs» p44

    Livre 1: L'été de Albert Camus

    « Aux heures d'ennui qui sont celle de la sieste, la tristesse y est implacable mélancolie. Dans la lumière des matins ou le luxe naturel des nuits, la joie est au contraire sans douceur.» p67 Qui décrit parfois mon état en lisant ce livre.

    Livre 1: L'été de Albert Camus

     

    «La nature est toujours là, pourtant. Elle oppose ses ciels calmes et ses raisons à la folie des hommes. Jusqu'à ce que l'atome prenne feu lui aussi et que l'histoire s'achève dans le triomphe de l'agonie de l'espèce» p80

    Livre 1: L'été de Albert Camus

     

    «Ceux qui s'aiment et qui sont séparés peuvent vivre dans la douleur, mais ce n'est pas le désespoir: ils savent que l'amour existe. Voilà pourquoi je souffre, les yeux secs de l'exil. J'attends encore. Un jour vient, enfin...» p 117

    Livre 1: L'été de Albert Camus

     

    «A minuit, seul sur le rivage. Attendre encore et je partirai. Le ciel lui-même est en panne, avec toutes ses étoiles, comme ces paquebots couverts de feux, qui à cette heure même, dans le monde entier, illuminent les eaux sombres des ports. L'espace et le silence pèsent d'un seul poids sur le cœur. Un brusque amour, une grande œuvre, un acte décisif, une pensée qui transfigure, à certains moments donnent la même intolérable anxiété, double d'un attrait irrésistible. Délicieuse angoisse d'être, proximité exquise d'un danger dont nous ne connaissons pas le nom, vivre, alors est-ce courir à sa perte? A nouveau, sans répit, courons à notre perte.

     

    J'ai toujours eu l'impression de vivre en haute mer, menacé, au cœur d'un bonheur royal.» p130

    Livre 1: L'été de Albert Camus

    Ma note:http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique