•  

    Alice In Wonderland

     Titre: Alice in Wonderland

    Auteur: Lewis Carroll

    Genre: Conte

    Edition: Puffin Chalk

    Prix: 9 euros

    8) Un livre dans une langue étrangère

    Alice In WonderlandL'histoire: Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d'un bond car, en un éclair, elle réalisa qu'elle n'avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s'engouffrer dans un vaste terrier sous la haie. " Pourquoi Alice s'étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C'est au pays des merveilles que l'a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

     

    Alice in Wonderland, comment parler d'un livre qui berce ma vie. J'adore absolument tout de cette histoire: ce monde qui s’érige à l'inverse du notre , son voyage initiatique qui parle autant à un enfant qu'à un adulte et sesAlice In Wonderland références historiques. Je me souviens d'une époque ou je n'aimais pas ce roman. J'avais vu comme beaucoup la version de Disney et j'avais détesté, ce monde me faisait peur, il était sans logique et j'avais peur comme Alice car personne ne la comprenait. Finalement cela représentait ma vision enfantine du monde des adultes. Puis j'ai vu le film de Tim Burton et j'en suis tombée amoureuse. Je ne voyais plus le pays des Merveilles comme un lieu terrifiant mais comme un lieu oserai-je le dire merveilleux, où tout ce qui échappe àl'esprit devient possible. Immédiatement je lis le livre original et j'en tombe amoureuse. Au point même de commencer à boire du thé pour faire comme chez le chapelier fou. C'est un endroit extraordinaire, ou l'on rencontre des personnages fous, étranges, originaux et admirables à la fois. On passe de situation en situation, on court après le temps sans même connaître l'heure actuelle. On est dans un voyage initiatique qui semble détruit dès son agencement si bien que c'est une histoire sans fin comme le terrier du lapin.

    Alice In Wonderland 

    Le milieu du rêve est vraiment bien encré dans ce livre, surtout à la fin durant le procès d'Alice. Un procès qui n'a ni queue ni tête. On est vraiment dépaysé durant toute l'histoire. On retrouve également la thématique du jeu avec les cartes, la partie de cache cache, l'heure du thé qui représente aussi le goûter, les échecs (par la suite dans l'autre côté du miroir). On cherche une logique ou il n'y en a pas. On cherche comme Alice à être polie, à faire ce que notre apprentissage nous a enseigné mais au final cela est vain puisque ce monde est basé sur des valeurs différentes du notre.

    Alice In Wonderland

    Du niveau des personnages je les aimes tous même les oubliés. J'adore le lapin blanc parce que j'aime les montres et tout ce qui se rapporte au temps mais aussi parce que j'adore follement les lapins. Je ne suis pas une grande fan du chapelier fou et d' Alice même si ils sont chers à mon cœur. Et j'aime bien la reine de coeur! Oui pourquoi tout le monde dit qu'elle est méchante alors qu'elle n'est qu'une charade?

    Alice In Wonderland


    Ce que j'adore également dans cette œuvre c'est sa praticité. Elle reste moderne et possède de nombreuses adaptations. Par la pluralité des événements qui s'y produisent on peut aisément y faire allusion sans en devenirtrop lourd. Qui n'a pas déjà vu une référence à Alice au pays des merveilles dans une série, un film ou un jeux vidéo? C'est ce qui rend l’œuvre magistrale même après 150 ans elle continue de nous parler et de nous émerveiller. C'est notamment grâce à sa force de caractère mais aussi sur la joute verbale que les deux Aliceengagent. Léwis Carrol nous l'explique clairement: pour lui il y a une grande différence entre ce que l'on pense et la parole qui est donnée. Ainsi dans Alice il recherche une liberté d'interprétation. Chacun peut y trouver son compte dans les dialogues et ça c'est juste magique.

    Alice In Wonderland

    Bien que cela m'est rendu septique sur le film de Tim Burton je le remercie pour m'avoir fait découvrir ce chef d’œuvre qui guide mes pas. Le lire en anglais ne m'a posé aucun problème je l'avais déjà lu deux ans auparavant dans une version bilingue et, le relire à été un plaisir pour moi de retourner à Wonderland.

     

    Citation: "How do you know i'm mad said Alice. You must be said the cat or you wouldn't have come here"

     

    Alice In Wonderland

    Ma note:

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A lire Si Vous aimez:

    -  Les contes

    - L'imaginaire

    -Les histoires farfelues

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     


    votre commentaire
  •  

    Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malieu

     

    Titre: Le plus petit baiser jamais recensé

    Auteur: Mathias Malzieu

    Edition: Jai lu

    Prix: 6 euro

    Genre: Contemporain / Poésie

     

    4) Un livre de poche

     

    Résumé:L'histoire d'amour entre une fille qui disparaît quand on l'embrasse et un inventeur dépressif. Alors qu'ils échangent le plus petit baiser jamais recensé, elle se volatilise. Aidé d'un détective à la retraite et d'un perroquet hors du commun, l'inventeur part à sa recherche.

     

    Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias MalieuMon avis: Original mais trop court! Voilà les deux mots qui qualifient cette lecture. Je suis très heureuse d'avoir pu lire ce petit ouvrage. Mathieu Malzieu possède une plume enfantine qui me fait rêver à chaque fois. J'adore les personnages délirants qu'il crée... Mais je suis vraiment déçue que ce petit livre n'approfondisse pas plus la thématique de l'amour. Cela dit j'adore les comparaisons qu'il en fait avec la nourriture et notamment la pâtisserie. Comme la fille qui disparaît quand on l'embrasse, l'amour est présent et invisible à la fois. Ainsi comment qualifier ce sentiment si tout semble invisibleLe plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malieu à nos yeux? Et c'est finalement la quête de notre inventeur dépressif: mettre des mots et des sensations qui par comparaison définissent ce que l'on ne pouvait exprimer. Là intervient la pâtisserie, mais aussi les odeurs, les sensations. Ces comparaisons ont un rôle lyrique et fantastique qui comme la chantilly viennent apporter de la légèreté et de la douceur à ce petit gâteau que nous dévorons des yeux.

     

    Dans un monde un peu loufoque évolue une relation des plus étrange. Un joli roman qui nous permet de passer un bon moment. Pour conclure je dirais que loin d'être tiré par les cheveux avec une fin qui reste prévisible Mathieu Malzieu crée un joli décor avec une petite histoire très romantique qui me fait penser aux contes de noël. Un peu de fraîcheur parmi cette chaleur saisonnière.

     

    Citation:

    "Puis-je savoir quelle est votre dernière invention? demanda-t-il.

    -Un pistolet à grenouilles.

    -Pardon ?

    -Oui oui ! On peut mettre six rainettes dans le barillet. Le viseur est celui d'un appareil photo en plastique car la précision n'est pas le but principal de l'opération.

    -Et quel est le but principal de l'opération?

    -La surprise.

    -Et ça marche ?

    - A tous les coups !

    -Vous voyez vous ne devriez pas déprimer...

    -C'est pas faux" p20

     

    "Quatre heures du matin, l'heure du goûter nocturne. Mon bonbon fourré au plus petit baiser jamais recensé était prêt. Je le déposai sur ma langue. Il fondit comme on exploserait! J'avais presque l'impression d'embrasser la fille invisible à distance. Presque. " p42

     

     

    Le plus petit baiser jamais recensé de Mathias Malieu

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A lire Si Vous aimez:

    -  Les histoires d'amour

    - La poésie pâtissière

    -Les histoires farfelues

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     

     


    1 commentaire
  • Petit éloge de la lecture de Pef Lien

     

    Ce livre entre dans deux consignes pour moi,pour faire plus simple je l'ai posté dans mon défi de l'année (afin de ne pas rompre la chronologie) et dans cette rubrique je poste le liens pour que vous puisiez voir mon avis. Pour y accéder vous n'avez qu'à cliquer sur la petit pomme rouge en bas.

     

    Consigne de Juillet pour le défi un mois une consigne: Juillet: Envie d'une lecture à l'ombre avec une limonade? Prenez un livre dont l'aventure se passe en été ou que la couverture représente cette saison (plage, soleil, sandales etc.)

     

     

     

    Consigne n° 1 pour le défi Summer Break Challenge 1)Un livre avec une couverture en rapport avec l'été

     

     

    ӝ̸Ӄ̸Ӄ̸ӝ Petit éloge de la lecture de Pef Lien ӝ̸Ӄ̸Ӄ̸ӝ
     
    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     


    votre commentaire
  •  

    Titre: Annihilation

    Auteur: Jeff Vandermeer

    Genre: Science-Fiction/Thriller

    Edtion: Au diable Vauvert

    Prix: 18 euros

     

    6) Un livre qui fait peur

     

    L'histoire: Toute cette région était désertée depuis des décennies, pour des raisons qui ne sont pas faciles à raconter. Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans et la majeure partie de l’équipement de nos prédécesseurs avait rouillé, leurs tentes et abris ne protégeant plus de grand-chose. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu’aucune d’entre nous n’en voyait encore la menace. » 

    La zone X est coupée du monde depuis des décennies. La nature y a repris ses droits. Quelques vestiges de civilisation subsistent dans une faune et une flore luxuriantes.
    La première expédition décrit une contrée idyllique. La deuxième s’achève sur un suicide de masse. Les membres de la troisième expédition s’entretuent, ceux de la onzième reviennent amorphes et succombent à un cancer foudroyant. Nous suivons la douzième, composée de femmes. Leur mission : cartographier le terrain et ne pas se laisser contaminer par la zone X.

     

    Annihilation de Jeff vandermeerMon avis: J'étais beaucoup attirée par le résumé de ce livre, cette zone X m'intriguait au plus au point. Voyant les avis de mes camarades sur livraddict j'ai vraiment hésité à faire cet achat. Il était conséquent 18 euros pour un livre de 220 pages seulement, et les avis étaient très négatifs ou du moins mitigés. Le charme avait cependant opéré et trois jours plus tard, je courrais dans la libraire pour l'acheter: c'était clair cette fois... Il me le fallait! Et forte heureusement que je l'ai fait car j'ai vraiment adoré, c'est un gros coup de cœur pour cette année 2016. Et je me dois de le défendre face à ces critiques qui peuvent vous faire manquer un très bon livre. Déjà rien que la couverture est plaisante, on dirait presque un livre pour enfant mais détrompez-vous il n'en est rien.

    Le mystère plane tout le long du roman, on découvre avec cette douzième expédition ce qu'est la zone X. Il est vrai que nous restons dans le flou tout le long de ce tome, ce qui a déplu à beaucoup de personne...Mais au contraire je trouvais cela fantastique. On peut créer ses propre théories, chercher parmi les événements les détails qui pourraient nous révéler des informations sur cette zone X. En plus si nous avions tous les éléments dès le premier tome cela ne servirait à rien de lire la suite!

    J'aime beaucoup la froideur de notre héroïne: La biologiste. Son calme, et son caractère rationnel lui permettent de neAnnihilation de Jeff vandermeer pas perdre son sang froid dans certaines situations. En revanche j'ai détesté la psychologue dès le début je la trouvais louche, et très hautaine... et franchement au fils de l'histoire son personnage ne s'est pas amélioré à mes yeux. Nous avons également beaucoup de flash back qui raconte la vie de la biologiste, bien que parfois trop long et placés au mauvais moment (en plein milieu d'un événement clef par exemple), ils nous permettent de savoir en quoi cette personne est différentes des autres collègues qui l'accompagnent.

    Un de mes passages préféré et lorsque les quatre femme découvrent la Tour, et y pénètrent. Je me suis sentie comme un personnage de jeu vidéo qui découvre cette endroit lugubre, arme à la main prêt à tirer sur n'importe quoi! L'ambiance est extraordinaire tout au long du livre. Il est toujours rempli de mystère et c'est très angoissant. C'est l'un des rares romans qui m'a mis la frousse en le lisant. Surtout le passage avec la chose des bambous... Je me rend compte qu'il est difficiles de parler de ce livre sans rien spoiler. Ainsi pour finir je dirais que l'avantage de ce tome c'est qu'il comporte une fin. Elle vous permet si vous n’avez pas aimé d'arrêter la saga sans être perturbé. Dans mon cas j’attends avec impatience la traductions du second tome pour en savoir plus sur cette zone X!

     

     

    Annihilation de Jeff vandermeer

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

     

    A lire Si Vous aimez:

    -Les aventures paranormales

    -Les histoires qui font peurs

    -Les mystères gouvernementaux

     

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    24) Un livre dont le personnage principal est un enfant de moins de 16 ans

     

    Résumé:Coraline vient de déménager et découvre son environnement, une étrange maison qu'elle et ses parents partagent avec des voisins peu communs : deux anciennes actrices et un vieux toqué éleveur de souris savantes. "Je suis une exploratrice !", clame Coraline. Gare pourtant : derrière la porte condamnée, un monde magique et effrayant l'attend.

     

    Mon Avis: Coraline est une petite fille de 12 ans, elle et ses parents ont déménagé dans une nouvelle ville. Dans une grande maison, divisée en plusieurs appartements, la jeune fille rencontre ses nouveaux voisins (qui sont très étranges), et elle s'amuse à explorer les lieux... Mais très vite les vacances s'éternisent. Les parents de Coraline sont occupés par leur travaille et la jeune fille s’ennuie fermement. Un jour de pluie elle explore la maison et découvre que dans le grand salon, il y a une petite porte. Intriguée par cette dernière, elle demande immédiatement à voir ce qu'il s'y trouve derrière. Seulement quand sa mère ouvre la porte, il n'y a rien, juste un mur de brique. Seule et ennuyée, Coraline après une longue journée va se coucher. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'en mettant la clef dans la serrure, elle avait activé la porte, qui mène vers un autre monde. Un monde qui se révèle aussi bien magique qu'effrayant. Cet univers est une copie de sa maison, dans laquelle vivent ses autres parents et ses autres voisins. La seule chose qui permet de différencier ce monde, du réel et que chaque habitant possèdent à la place des yeux, une paire de boutons noirs. J'ai adoré ce petit livre, c'est une aventure tout à fait charmante. J'adore l'univers de Coraline. Il est très imaginatif et c'est vraiment orignal. J'avais déjà lu ce livre en 2009 juste après avoir vu son adaptation cinématographique et j'avais adoré! Surtout qu'à cette époque j'avais vraiment eut peur. Le thème est géniale surtout quand on est enfant, on voit évoluer cet «autre côté du miroir» où tout le monde semblent avoir gardé son âme d'enfance. Tout semble plus coloré, plus attractif... Je dois bien être la seule à adorer le personnage de l'autre mère. Même une fois le roman achevé.

    [Spoil] J'adore le fait qu'elle soit une sorte de sorcière, d’araignée et de serpent...D'ailleurs un des enfants fantômes est en réalité un papillon. Enfin c'est ce que j'en déduis d'après la description que Gaiman Neil en fait. [Spoil]

     

    C'est vraiment un coup de cœur d'enfance que je relie avec plaisir. Un univers noir et imaginatif qui plaira à tout les enfants!


    Citation: " Je ne suis ni l'autre chat, ni l'autre ce que tu voudras. Je suis moi, voila tout"

     

    Ma note: http://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.pnghttp://ekladata.com/U3-T6TisANDv0_WGSo2Z43EGp18.png/5

     

    A lire Si Vous aimez:

    -Les aventures

    -Les mondes imaginaires

    -Les histoires qui font peurs

     

     

    Bien à Vous
    ❦Murmure du Feu❦

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique