• Après la pluie le beau temps

     

     

     

    Après la pluie le beau temps

     

     

     

    Chers lecteurs, même si le soleil me donne des envies de dormir, je n'abandonne pas pour autant mon défi, et voici que je viens d'achever : Après la pluie le beau temps.

    Résumé: Geneviève a un cœur d'or : chacun trouve grâce à ses yeux. Même le cousin Georges, qui l'entraîne dans bien des bêtises, même M.Dormère, son oncle, qui a la faiblesse de trouver que Georges est le plus parfait des garçons. Car les cœurs sont aveugles parfois...

    C'est donc l'histoire de Geneviève, orpheline recueillie par son oncle, et tourmentée par George son cousin âgé d'à peine un an de plus qu'elle. Le livre tourne en majeur partie sur cette histoire qui dure jusqu'aux vingt ans de Geneviève. Sans évolution des personnages, sans retournement de situation, juste deux enfants qui s'en cesse se chamaille à travers les âges, allant du simple méfait au grand délit (bref il ne se passe rien)! Et comme toujours Geneviève par sa bonté et sa générosité arrivera toujours à lui pardonner.

    Interviens des personnages extérieur la cousine qui est une bavarde une femme au fort caractère qui ose clamer l'innocence de Geneviève face au méchanceté de George, elle représente la justice. Jacques le parfait antonyme de George, travailleur, gentil, doué et bienveillant qui représente la perfection masculine. Rame le serviteur noir de la famille défunte de Geneviève , un personnage dévoué et attachante qui d'ailleurs dans un contexte évolutionniste est vu de manière positive, bien qu'elle l'appel nègre (qui à son époque était un terme normal et non péjoratif comme aujourd'hui) et qu'elle joue sur certain cliché de langage, comme par exemple Moussu George, au lieu de Monsieur, lui représente la dévotion. George représente donc le mal et Geneviève la bienveillance à l'image de la vierge. D'ailleurs nous avons une illustration d'elle accoutumé comme Marie.

    J'ai trouvé que pour un roman qui vise en particulier les 10/13 ans les personnages sont trop ancrés dans leurs situations à l'image des livres de jeunesse qu'elle écrit. Je trouve cela dommage car ce roman parle d'amour et qu'à cause de cela on en perd le romantisme au profit de la morale qui n'en devient que plus forte avec l'âge des personnages. Ce livre ne m'a pas transportée mais je l'ai néanmoins trouvé agréable. Le titre représente bien le livre, après une longue période de tristesse pour Geneviève elle arrive finalement au bonheur dans les bras de son bien-aimé, entouré de tous ses proches.

    13/20

     

     

    Murmure Du Feu 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :